Amadou Damaro Camara dit… «à Dalein de faire attention ”

0
5417
Fode oussou, Cellou Dalein et Damaro Camara
Cellou Dalein, Damaro Camara et Fode oussou à Philadelphie
Partager

Se disant surpris de voir à nouveau les adversaires d’Alpha Condé dans la rue, le président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel Amadou Damaro Camara révéle le contenu d’un entretien qu’il a eu avec le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo à la suite de la reprise des manifestations de l’opposition. Avant la marche du 16 août 2016, le député Camara rappelle avoir pris son bâton de pèlerin venir chez Diallo s’enquérir de ses motivations. “Le 20 juillet, l’opposition a menacé de marcher le 4 août. J’étais surpris comme beaucoup d’entre vous. Je suis allé voir le chef de file de l’opposition pour lui demander les raisons de la marche. J’avoue qu’on ne m’a pas donné des raisons qui puissent emmener des guinéens dans la rue. Le 22 juillet, Cellou Dalein Daillo a bougé pour Philadelphie et moi le lende- main», dit-il en langue malinké. «Quand nous nous sommes rencontrés, je rappelle que nous étions les deux invités à la Convention des démocrates, nous avons parlé encore à l’hôtel. Je lui ai dit ce que je pensais. La Guinée, depuis 1958, n’a pas eu de transition pacifique. Après le président Sékou Touré, il y a eu un coup d’Etat. Après le général Lansana Conté, il y a eu un autre coup d’Etat.»

Tirant les leçons de tous ces coups d’Etat, indique Camara, «Je lui ai dit de faire attention parce qu’il a été candidat deux fois à la présidentielle. Il y a une évidence qu’il soit président un jour. S’il doit l’être, ce serait après 2020 et c’est impossible avant 2020, mais j’ai compris qu’il est trop pressé», regrette le député Damaro Camara.

Lepopulaire

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire