Alpha Condé s’attaque aux malinkés: vous dites Malinké, Malinké. Cela veut dire quoi ? Moi, je ne suis pas venu pour travailler pour une ethnie

7
1836
Alpha Conde President de Guinér conakry
Partager

En marge de la fête anniversaire de son arrivée en Guinée le 17 mai 1991, Alpha Condé n’a pas fait de cadeau à l’ethnie malinké qui réclame l’avoir porté au pouvoir, a-t-on constaté au siège du parti. Sans commentaire, lisez cet extrait de cette sortie d’Alpha Condé centré sur l’ethnie Malinkés !

« Dans le parti, certains sont plus intelligents et d’autres sont plus rusés, mais je suis plus patient qu’eux tous. J’ai toujours dit la vérité au peuple de Guinée. En 1991, dans ma cour à Mafanco j’ai dit devant mes militants qu’un jour viendra, la Basse-Guinée donnera plus le pouvoir au parti qu’eux. Ils se sont fâchés en disant qu’Alpha, c’est nous qui sommes sous le chaud, le soleil et la pluie. J’ai dit cela ce jour parce que je connais très bien l’histoire de la Guinée car, j’ai pris tout mon temps pour la connaitre. Aujourd’hui, j’ai toujours dit que je ne suis pas venu au pouvoir pour les Malinkés, Soussous, Peulhs ni les Forestiers. Mais je suis venu pour toute la République de Guinée. Ceux qui se tapent la poitrine aujourd’hui pour dire qu’ils sont Malinkés, ils étaient là, est-ce qu’ils avaient ce pantalon pour dire cela à l’époque (1991). Quand je suis venu, vous (les Malinkés) m’aviez dit que vos bouches étaient dans le sac. Est-ce que vous osiez de parler ?

Aujourd’hui, vous dites Malinké, Malinké. Cela veut dire quoi ? Moi, je ne suis pas venu pour travailler pour une ethnie. Des gens les plus malhonnêtes de ce pays, ce sont des cadres Malinkés car, ce sont eux qui partaient voir le général Lansana Conté pour être nommés afin de combattre le RPG. Ceux qui s’agitent, laisser-les s’agiter. On ne peut être trahi que par ses amis et tel a été toujours le cas. Les gens ne savent pas, le RPG est habitué. Quand je suis venu, il y a des gens qui m’ont accompagné, telles que les coordinatrices, Aissétou Bobo, Bho Camara, Domani, Hadja Penda, Naténin Diallo (…). Nous avions fait toute la Guinée, vous connaissez les routes de la Guinée comment elles sont. Tous ceux qui ont mené la lutte clandestine, il y avait aucun Malinké dedans. Je répète aucun Malinké, c’était des Bagas et des gens de Lola. Ils mettaient les brochures dans les sacs de savon Omo (détergent, ndlr) après ils ajoutaient l’Omo pour le faire rentrer au pays. Pendant ce temps, aucun cadre Malinké n’a été arrêté sauf Kéréma. A cette époque, les Malinkés étaient où ? Ils (les Malinkés) m’ont dit, Alpha tu es Malinké, pour avoir le pourvoir, il faut le sang humain. J’ai répondu partout même dans les mosquées que je ne suis pas venu pour gouverner les cimetières. Pendant tout notre temps dans l’opposition, on n’a cassé aucun véhicule à plus forte raison tuer car, on ne marche pas sur les cadavres pour prendre le pouvoir. Je ne suis pas venu pour donner le pouvoir aux Malinkés, mon parti s’appelle, le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) ».

Source Guineenews

Comments

commenter ici

7 Commentaires

  1. Mon frère ne vous fatigue pas la compagne pour le troisième mandat a débuté couché vous et dormé le monsieur là vois plus loin que tout les Guinéens une moyen d’attirer les sossous vers lui encore et quant au malinké le RPG ce trouve dans leurs cœurs jamais il vont l’abandoné !!!!!!!
    Une analyse svp………

  2. ah mefier vous de cet discour alpha es comme ce que les peuls disent(yakairai) cest un marmite qui bruille en haut e sort par le bas.cest un piege peuple de guinee

  3. Excusez moi de le dire les malinkes sont les plus fourbes de ce pays, ils te suivent quand tu as le pouvoir, pour faire de ce pouvoir un gagne pain. Une fois le pouvoir perdu tu es oublié comme tu n’avais jamais existé. Un exemple plus frappant , sur le cas de notre regretté président feu Ahmed sekou toure ( paix à son âme )natif réel de la haute guinée, heureusement qu’il avait été soutenu par les faiseurs de roi la grande lignée des soussous, que les mêmes malinkes et peulhs traitent de bon à rien. En outre, si parle comme ça c’est qu’il se fou de la gueule du vaillant peuple de guinée. Alors qu’il revoit la copie de ses multiples nominations au palais sekhoutoureyah, dans le directoire des entreprises publiques, dans les ambassades, dans l’armée et dans les autres dispositifs où l’argentcoule à fleur d’oranger. Le professeur président est un homme poltrondevant une décision qui va dans le sens de la reconstruction de notre pays. C’est un trouillard en face de l’opposition et des hommes de son clan politique, c’est un homme téléguidé par le clan damaro, diane et autres opportunistes de la bande à alpha omega. Que Dieu Benisse la guinée.

    • Excuse moi monsieur de vous dire que vous êtes vraiment un bâtard animé du sentiment égoïste. Cet n’est pas toi c’est une instruction que vous apprenez à bas âge par vos malhonnête parents ethnocentriste qui ne connaissent d’autre que les « djaramas » pôtèrèma

Laisser un commentaire