Alpha Condé donne le coup d’envoi du 15e Festival National des Arts et de la Culture pour la consolidation de la paix

0
1323
Alpha Conde President de la Guinee
Alpha Conde au festival des arts de Guinée
Partager

Conakry, le 5 Septembre 2016 – Dans l’optique de la relance et la promotion de la culture guinéenne, le Chef de l’Etat, Alpha Condé, a donné le ton ce lundi en présidant la cérémonie d’ouverture du Festival National des Arts et de la Culture. C’était en présence des membres du Gouvernement, des Représentants des Institutions, et des acteurs du secteur de la Culture et des Sports. Initié par le département en charge de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, le FENAC a débuté par un carnaval géant qui est parti de la place des Martyrs pour le Palais du Peuple où était prévue une série de prestations scéniques. 
Cet événement culturel national a pour but d’encourager l’expression des spécificités culturelles et artistiques de la Nation tout en mettant en exergue leurs éléments de convergence pour la sauvegarde de l’unité Nationale. C’est pourquoi, dans son allocution, Siaka Barry, le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique a tenu à remercier le Chef de l’Etat qui a cru en ce projet en lui donnant une autre existence. « L’un des grands chantiers du Président de la République en accédant au Pouvoir était de donner à la Guinée son lustre et son rayonnement culturel d’antan » a déclaré Siaka Barry. Pour lui, une étape crucial de cette bataille est gagnée avec le réveil du Festival National des Arts et de la Culture « FENAC » qui sera célébré par les artistes et les populations du 5 au 10 septembre 2016.

Poursuivant son discours, le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique s’est voulu on ne peut plus clair : « A ceux qui nous comprennent pas suffisamment, nous devrons expliquer davantage que le développement ne suppose pas seulement l’amélioration des conditions économiques, mais il concerne aussi et surtout le potentiel de création du capital culturel, qui est le véritable instrument de cohésion et le promoteur d’une citoyenneté active ».

Avant de terminer son propos, le Ministre Siaka Barry a égrené quelques uns des chantiers entamés qu’il entend parachever. Il s’agit notamment de:

– La construction d’un Palais de la Culture d’une capacité de 5.000 places;

– La construction d’infrastructures culturelles à l’intérieur du pays pour booster l’action culturelle dans le pays profond ;

– La mise en place d’un Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC) pour financer l’action culturelle Nationale ;

– La décoration de quelques vétérans de la culture guinéenne pour les loyaux services rendus à la Nation.

Dans le souci de valoriser le patrimoine culturel guinéen, le Chef de l’Etat, Protecteur des Arts et des Lettres a émis le souhait de voir la culture guinéenne renouer avec son passé glorieux, un acquis de la première République avec son cocktail d’artistes talentueux.

Apportant du grain à moudre au moulin de son Ministre, le Président Alpha Condé a promis 300 Millions de francs guinéens en appui aux 100 millions débloqués par le département de la Culture comme fonds de d’assistance sociale aux hommes de culture.

Ce Festival National des Arts et de la Culture devrait dorénavant se tenir chaque année selon la recommandation du Président Alpha Condé qui s’est vu honoré en recevant une distinction pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la culture et du sport dans notre pays.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire