« Alpha Condé devait être traduit en justice », selon Cellou Dalein

Accusé d’organiser des protestations de rue pour empêcher le président Alpha Condé de gouverner le pays, le chef de file de l’opposition se défend. Il estime que le régime actuel est à la base des crises à répétition que traverse la Guinée. Cellou Dalein Diallo promet de changer la donne une fois que l’Union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) aura accédé au pouvoir. ‘’Si Alpha Condé avait organisé les élections à date, s’il n’avait pas recruté Waymark sans appel d’offres et sans cahier de charges, s’il n’y a pas eu de fraudes électorales, s’il avait mis en place la Haute cour de justice conformément aux dispositions de la constitution, on serait pas dans la rue’’, se défend le chef de file de l’opposition. Selon le président de l’UFDG, accuser l’opposition d’avoir empêcher Alpha Condé de gouverner n’est ni plus ni moins qu’une façon de justifier un troisième mandat pour le chef de l’Etat en 2020. ‘’On est allés dans la rue pour protester contre la violation de la constitution par Alpha Condé. S’il y a eu un retard qui a découlé de cela, c’est sa faute. Si on avait la Haute cour de justice, il devait y être traduit parce qu’il a violé la constitution et les lois de la République’’, assure l’ancien Premier ministre. Selon Cellou Dalein Diallo, pour que la Guinée aille de l’avant, il faut que ses dirigeants mettent plus d’éthique dans leurs comportements en évitant de tenir des promesses qu’ils ne réaliseront pas. Avec l’UFDG, promet-il, ‘’la parole donnée sera sacrée, les contrats seront respectés, l’être humain sera protégé indépendamment de toute appartenance, les droits des citoyens seront protégés et leurs conditions de vie sont améliorées.

VisionGuineeInfo 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here