Alpha Condé: avoue « la Guinée ne peut pas se réconcilier s’il n’y a pas de vérité « 

0
169
Alpha Conde et Cellou Dalein réconciliation nationale
Partager

Les Co-présidents de la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale en Guinée (CPRN), El hadj Mamadou Saliou Camara, grand Imam de la mosquée Faysal et Mgr Vincent Koulibaly, archevêque de Conakry, ont procédés mercredi 29 juin 2016 à la remise du rapport final des consultations nationales au président de la république, Pr Alpha Condé dans un réceptif hôtelier de la place.

Cette cérémonie fait suite à l’organisation d’un atelier national de restitution du rapport synthétique des résultats des consultations nationales le 30 mai dernier.

L’objectif était de présenter les résultats et de recueillir les observations générales des différentes parties prenantes du processus notamment: du Gouvernement, des Institutions Républicaines, des Partenaires Techniques et Financiers, des Ambassades accréditées en Guinée, des Autorités Administratives et Religieuses, des organisations de la société civile, des Associations de victimes, des organisations de défense des droits humains, des Organisations de jeunes et de femmes, des médias, des Forces de Défense et de Sécurité, des acteurs politiques, des parlementaires et des représentants des collectivités décentralisées.

Dan son intervention, l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Koulibaly, a présenté des statistiques pendant le déroulement de ce projet.

» Les consultations nationales ont permis de toucher plus de 9.000 de nos compatriotes y compris ceux de la diaspora. Notre rapport vous donnera un panorama complet des enjeux et défis liés au traitement du passé dans notre pays. Les opérations ont permis de réaliser 4898 enquêtes quantitatives (soit 109% de nos prévisions), 732 interviews individuelles (soit 102% de nos prévisions), 104 focus groups (soit 97% de nos prévisions) et 56 rencontres communautaires (soit 102% de nos prévisions). Il en résulte que le taux de réalisation des enquêtes sur l’ensemble du territoire national a été globalement satisfait », a -t-il indiqué.

Après la présentation de ces statistiques, Le Co-président a avancé sur les recommandations qui indique les recommandations générale, celles concernant le droit à la vérité, le droit de la justice, les recommandations relatives aux réparations, celles liées aux réformes institutionnelles et les recommandations relatives à la mise en œuvre des recommandations des consultations nationales.

De son coté le président de la république , Pr Alpha Condé, s’est d’abord réjoui du travail accomplit par la CPRN.

Poursuivant ses propos, il a rappelé que la Guinée ne peut pas se réconcilier s’il n’y a pas de vérité.

« Nous savons tous qu’il y a eu beaucoup de victime en Guinée, prenant ceux du camp boiro, ceux du 28 septembre et les victimes de 90. Les victimes ont été après des bouros, il n’y a pas une famille ou ont ne trouve pas de victimes et des bouros, il faudrait que nous acceptons de se dire la vérité et se pardonner après, parce que même moi j’ai été victime, mais je demanderais une fois de plus aux guinéens de se pardonner pour ce qui s’est passé dans l’histoire de notre pays et surtout acceptons de se réconcilier car cela y va dans l’intérêt de tous les guinéens », a-t-il sollicité.

Plus loin dans son intervention, le président de la République estime que la majeure partie de la population guinéenne est jeune donc la réconciliation joue une grande importance pour l’avenir du pays.

« On ne peut pas demandé au guinéen d’oublier mais de pardonner pour l’intérêt de la paix en Guinée », a avancé le président de la république.

Il a aussi ajouté qu’il assume le passé de la Guinée et il promet de rendre justice à toute la Guinée.

Ont pris part à cette cérémonie, les représentants des partenaires financiers, les membres du gouvernement et le chef de file de l’opposition guinéenne.

Aminata.com

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire