Ahmed Sekou Traoré écrit au bureau politique national du Rpg arc-en-ciel (lettre)

0
199
LOGO RPG
LOGO RPG
Partager

Au ‘’Bureau Politique National’’ (BPN) du RPG- ARC – EN – CIEL »- Conakry, le 24 juin 2016Je soussigné, Ahmed Sékou TRAORE, Membre fondateur du Parti PolitiqueRPG- ARC – EN – CIEL, Membre du Comité Central, Député suppléant de la circonscription électorale de Macenta, attire l’attention du Bureau PolitiqueNational (structure de fait) sur les graves violations des dispositions statutairesde notre Parti.

En effet, les décisions d’exclusion des Camarades Honorable Dr. OusmaneKABA, de Monsieur Alhousseny Makanéra KAKE, et la rupture unilatérale d’alliance avec le Parti Politique P.T.S ont été une violation manifeste du préambule  et du titre V du Statut de notre Parti.Conformément au Préambule, le RPG- ARC – EN – CIEL entend libérer les populations Guinéenne notamment, les plus marginalisées de toutes formesd’aliénations qui les oppriment avec la motivation profonde de sauvegarder l’intérêt général, de combattre l’exclusion sociale, de promouvoir la réconciliation nationale et le développement économique et social par le rassemblement des forces vives de la nation, particulièrement la jeunesse et les femmes. Conformément au titre V, les organes dirigeants du parti sont : le Comité central , le Bureau Politique National et le Président du Parti.Le Comité Central est élu par le Congrès pour cinq ans, il est composé de deuxcent (200) membres. Le Bureau Politique National comprend quarante-cinq (45) membres élus par lecongrès parmi les membres du Comité Central sur proposition du Président du
2Parti.Le Président du Parti est élu par le congrès, il dirige les activités du Parti et le représente.- Vu les dispositions statutaires visées ci-haut, il ressort clairement que notre Parti le RPG – ARC – EN – CIEL, ne dispose pas encore destructures légales et légitimes habilitées à exclure des Camarades et à rompre unilatéralement une alliance politique.- Vu les conséquences éventuelles liées au départ injuste et injustifié des camarades  et alliés cités ci-haut, notre Parti devrait réfléchir avant d’agir. En tout état de cause, j’invite les auteurs de cette décision verbale et illégale d’exclusion et de rupture unilatérale d’alliance à rapporter sans délai leurs décisions et à rétablir les nommés dans leurs droits. « Force ne doit rester qu’ànotre Statut ».Dans le souci d’éviter un affaiblissement inutile de notre grand Parti Politique,j’adresse cette lettre à qui de droit pour sauver notre œuvre commune et rétablirles victimes dans leurs droits. A la suite d’un silence coupable, j’entreprendrai toutes autres démarches dans l’intérêt du Parti.

AHMED SEKOU TRAORE

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire