AG DE L’UFDG: Cellou Dalein accuse, « Alpha Condé a décidé de donner à ses amis mauritaniens, à K-Energie et à Mory Diané. Et puis… »

Les pénuries de courant électrique ont repris de plus belle à Conakry. Cette situation, officiellement, pourrait s’expliquer par le manque d’eau dans les barrages d’hydroélectrique, notamment celui de Kaleta, mais aussi le non-paiement des factures par les consommateurs.

A l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de ce samedi 6 janvier 2018, Cellou Dalein Diallo a apporté  certaines explications techniques qu’il estime être à l’origine des coupures intempestives du courant électrique.

Pour le président de l’UFDG, s’il y a des coupures, c’est d’abord parce que le marché de fourniture du courant à EDG est donné à des amis qui revendent cher cette énergie. «Aujourd’hui, vous avez des coupures de courant. Je vais vous expliquer techniquement pourquoi il n’y a pas de courant.  C’est la mauvaise gouvernance. Nous avons aujourd’hui 570 Mégawatts de capacité installées dont 200 mille de thermiques. Mais il (Alpha Condé, ndlr) a attribué la production thermique à ses amis. C’était K-Energie, aujourd’hui c’est AEN, les amis mauritaniens, Mory Diané. Il leur a donné le marché de fournir de l’électricité à EDG. Mais ils ont fixé des prix. Eux ils vendent l’énergie à 3000 GNF le kilowattheure à EDG. EDG n’a pas participé aux négociations, le ministre de l’Energie non plus. Alpha Condé a décidé de donner à ses amis mauritaniens, à K-Energie et à Mory Diané. Et puis, le prix est fixé à l’avance. Mais aucun Guinéen ne peut acheter le kilowattheure à 3000 GNF. »

Récemment, la ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba a indiqué que les recettes recouvrées ne compensent pas les dépenses de la production du courant. C’est ce qu’a expliqué aussi Cellou Dalein Diallo. « Actuellement, EDG facture en moyenne 1000 GNF le kilowattheure. Alors, les autres produisent et vendent à 3000 GNF et EDG facture aux consommateurs à 1000 GNF. Qui paie la différence ? C’est les finances. Alors, ils disent maintenant qu’il faut augmenter le tarif. Mais en augmentant, aucun industriel ne va payer. Je vous ai dit que l’Etat à le devoir de rendre disponible l’électricité, mais il a aussi le devoir de la rendre accessible. Elle n’est pas accessible. Vous achetez à 3000 GNF pour enrichir vos amis et l’acheteur ne peut pas négocier. Tout le monde sait que ce sont les amis d’Alpha. Personne ne peut discuter. Il y a 200 mégawatts qui sont fournis par des privés auxquels il a attribués des marchés de gré à gré. EDG doit nécessairement payé, mais elle n’a pas les moyens, puisqu’elle facture les consommateurs à 1000 GNFMaintenant, dans le contexte actuel, 60% de l’énergie doit être produite par ces fournisseurs privés parce qu’au niveau des barrages, le niveau d’eau a fortement baissé. Mais pour qu’ils produisent, il faut qu’ils soient payés pour payer les fournisseurs du carburant. Mais EDG n’a pas les moyens. Alors comment fait-on ? Mais on ne cherche pas la cause. La cause c’est l’octroi des marchés de gré à gré à des sociétés privées qui sont détenues par des amis du président de la République et personne n’ose discuter. Tout le monde doit s’incliner et payer. Et aujourd’hui on ne peut pas acheter le carburant, EDG ne peut pas payer, au niveau des finances. C’est difficile d’y faire face. Donc, on a des capacités installées, on a des conventions, mais pour faire tourner les machines, il faut que les fournisseurs privés soient payés. On n’aura pas d’électricité. Il y aura des coupures intempestives. C’est ça la réalité. EDG ne peut pas payer les autres et ces derniers que s’ils ne sont pas payés ils ne peuvent pas acheter le carburant et on ne peut pas facturer au consommateur plus de 1000 GNF. On a dit d’augmenter le prix de l’électricité à 60% pour les industriels. Ceux-ci se sont retrouvés et ont dit qu’ils vont fermer et licencier les travailleurs parce qu’ils ne peuvent pas acheter l’énergie à ce prix. C’est un problème simple, parce que les prix ne sont pas fixés sur la base des considérations économiques. Donc attendez-vous, d’ici au moins de juin, à ce qu’il y ait beaucoup de coupures d’électricité. »

Comme l’a annoncé EDG, le chef de file de l’opposition affirme que le barrage hydroélectrique de Kaleta ne peut pas fournir du courant en quantité suffisante à cause de l’étiage. Mais il dénonce la cherté du courant que produit par Kaleta : « Le niveau d’eau a baissé. Actuellement Kaleta ne peut pas fournir. Le prix du kilowatt produit par Kaleta c’est 940 GNF, mais  c’est parce qu’il y a eu surfacturation. Il y a eu la corruption. Kaleta a été réalisé au double du prix normal. Sinon, il y aurait produit à 500 GNF le kilowattheure. »

Avec Guineenews

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here