AG DE L’UFDG: Aboubacar Soumah dit qu’Alpha Condé est maudit par tous les guinéens

0
117
Aboubacar Soumah ufdg
Partager

Aboubacar Soumah Député de l’ufdg dans son discours au siège du parti, ce samedi a sévèrement critiqué le Président Alpha Condé
Veillez lire ces propos ci-dessous.

Aboubacar Soumah, « Vous savez pourquoi Dieu nous a donné Alpha Condé ? Est-ce que vous le savez ? Tout simplement parce que 98% des Guinéens font semblant d’être religieux, mais ils ne le sont pas dans la pratique. Nous sommes tous ingrats. C’est la récompense de cette ingratitude que Dieu nous a donné Alpha Condé.
Je le dis ici, ceux qui sont en Guinée, avant l’indépendance jusqu’en 1960. Ceux qui sont nés à partir de 1960 jusqu’à 1984 savent que pendant 26 ans, tous les vendredis, nous avons maudit des Guinéens parmi les quels se trouvait le nom du Professeur Elhadj Alpha Condé. Si ces Guinéens qui ont participé à ces malédictions populaires, tous les vendredis, dans toutes les permanences des PRL de la République, il y en avait plus de trois milles, on faisait ces malédictions au stade du 28 septembre, en présence de tous les oulémas de Guinée d’alors. Je dis les oulémas de Guinée d’alors qui mangeaient grâce aux efforts fournis, qui parlaient à Dieu et Dieu acceptait leur parole. Ces oulémas venaient au stade pour faire prier les gens. Le peuple de Guinée se mobilisait là pour maudire ces Guinéens dont le professeur Alpha Condé, notamment après l’agression de 1970.
Au temps du général Lansana Conté, après les multiples tentatives de coups d’Etat et de déstabilisation de notre pays, toute la Guinée, toute ethnie confondue, toutes les religions ont condamné et ont maudit tous ceux qui sont à la base de ces manifestations. L’agression rebelle, toute la Guinée comme un seul homme, tout le monde a condamné, en tout cas, tous ceux qui n’étaient pas été impliqués dans ces faux problèmes. Si ce monsieur qui a été identifié pour tous ces faits depuis 1970, jugé et condamné à mort par contumace par le président Ahmed Sékou Touré. Jugé et condamné par rapport à la rébellion organisée contre les Guinéens en 2000. Si nous ne trouvons aucun Guinéen capable de diriger ce pays, nous ne trouvons aucun Guinéen capable d’unir les Guinéens, nous ne trouvons pas un Guinéens qui a servi la Guinée avec loyauté et fidélité, nous allons tenter ce monsieur qu’on nous apprend qu’il est professeur de Sorbonne, qui n’a jamais donné un cours au niveau de Gamal où au niveau de l’université de Sonfonia pendant qu’il est professeur. Il n’a jamais tenté d’apporter quelque chose.
En 1989, il nous a promis qu’il allait nous amené des ordinateurs. Il nous a promis terre et ciel. Les étudiants, mes promotionnaires qui sont aujourd’hui ministres, notamment le ministre de l’enseignement supérieur savent les promesses qu’Alpha nous a tenus pendant que nous étions au banc. Malheureusement, aucune de ces promesses n’a été réalisée. Si c’est ce Guinéen qu’on prend aujourd’hui pour mettre à la tête de ce pays. Regardez mes frères, depuis qu’Alpha est à la tête de ce pays, les catastrophes se succèdent.
C’est la première fois dans l’histoire de notre pays, pendant trois ans, les Guinéens n’ont pas pu faire leur pèlerinage. Cela nous vous dit rien mes frères et sœurs musulmans ? Prenons notre entière responsabilité pour confier la Guinée à un vrai fils. Celui qui est resté là, malgré les difficultés, malgré les tentatives de l’occident pour déstabiliser ce pays depuis l’indépendance, celui qui a servi ce pays, qui connait les Guinéens, qui connait la Guinée, qui a accepté les dictats de nos précédents chefs d’Etat. Il a commencé ses services dans la famille du président Ahmed Sékou Touré, il a grandi et il a fait tous les échelons avec la gouvernance difficile du président Lansana Conté, militaire de son état. C’est celui-ci qui peut faire quelque chose pour ce pays aujourd’hui. Mettons ces considérations subjectives et irrationnelles de côté. Ne regardons pas l’ethnie, regardons le Guinéen capable de réaliser nos rêves ».
Aboubacar Soumah député ufdg de Dixin

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire