Affaire Feguifoot: Salifou Camara Super V se prononce

0
519
Partager

L’ancien président de la Fédération Guinéenne de Football (Feguifoot)  ce matin suite aux accusations portées contre lui. Ces derniers jours, beaucoup de médias ont relayé l’information faisant état de la fuite de Salifou Super V Camara, après une convocation à la direction de la Police judiciaire. « Faux », rétorque l’accusé.

Selon lui, il a quitté Conakry pour venir travailler avec ses avocats à Paris. « Je devrais quitter en Guinée depuis le lundi, mais j’ai repoussé mon voyage à cause de l’émission chez vous. Je suis maintenant en France » pour une mission.

Parlant de la plainte, l’ex-président de la fédération guinéenne de football a précisé qu’il n’a reçu aucune plainte et qu’il a quitté le pays de façon officielle. « Je suis sorti sans crainte aucune, j’ai emprunté Air France à ces heures habituelles de vol. C’est après que j’appris par des médias contrôlés par Antonio Souaré que j’aurai fui le pays », déclare-t-il.

Continuant ses explications, Super V accuse en martelant qu’« Antonio, c’est grâce à l’argent volé au peuple, qu’il a réussi à corrompre tous les appareils judiciaires, administratifs, policiers j’en passe pour tourner le pays aux ruptures. Grâce à l’argent facile, qu’il distribue partout, expose le pays à une suspension ». Poursuivant, il dira aussi « la secrétaire général de la FIFA n’est pas au-dessus des statuts de la FIFA. Ces statuts en son article 14 aliéna 1 disent clairement que les fédérations doivent diriger indépendamment leurs activités ».

Tout en ajoutant que la violation de cet aliéna 1 entraine également des sanctions, même si l’ingérence n’est pas imputable à la fédération membre.

Il a enfin précisé que la DPJ même, « si elle n’est pas saisie par un membre de la fédération, elle envoie une convocation à un officiel. Si cette convocation arrive à la FIFA selon les statuts, on a géré beaucoup de cas. Ça fait appel à une suspension », conclut-il.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire