Affaire de troisième mandat, ethnos-stratégies, réconciliation, propos de Monenenbobo, Sekou Koureissy Condé dit tout (audio)

0
7117
Dr Sekou Koureissy Condé ancien ministre de la sécurité de Guinée
Dr Sekou Koureissy Condé ancien ministre de la sécurité de Guinée
Partager

Paris- Dr Sekou Koureissy Condé était l’invité de la Radio Libre opinion RLO en direct de Paris dans son émission (CRITIQUES ET PROPOSITIONS CP), ancien Ministre de la Sécurité, ancien secrétaire Général du Conseil National de la transition en 2010, Premier médiateur de la République de Guinée. Il est depuis 2011 directeur Exécutif du cabinet panafricain Africain Crisis groupe et Président de la CANEG, Convention des acteurs non étatiques de Guinée.

Dr Koureissy Condé n’a pas tardé a réagir par rapport à une tentative de modifier la constitution guinéenne pour un troisième mandat d’Alpha Condé.
Face à une intention du président Alpha Condé de modifier la constitution, pour l’ancien premier flic de Conakry, il est hors de question qu’on piétine nos lois au profit d’un individu,  » je dis clairement que je veux m’opposer farouchement à un éventuel troisième mandat, car les textes sont clairs, un mandat, deux mandats sont légales mais tenter une aventure pour un troisième mandat serait contraire à nos textes de loi »(…) « Le professeur Alpha Condé a posé beaucoup des jalons en Guinée aujourd’hui, je pense qu’il ne doit pas s’inscrire sur cette liste. Je refuse qu’on modifie la constitution pour des fins électoralistes, si la constitution doit être modifiée il faudra alors une large concertation »…!

Parlant de l’arrestation d’Alpha Condé à Pinet en 1993, Dr Koureissy ne se reproche de rien, car selon lui pendant le procès d’Alpha Condé son nom n’a jamais été cité.
Sur les implications des sages ou kountigui dans la vie politique guinéenne, Dr Koureissy voit une manipulation des politiques pour des intérêts personnels, il conseille aux sages qui d’ailleurs l’ont beaucoup aidé pendant qu’il était Médiateur de la République de s’éloigner de la politique et de jouer un rôle central, celui de réconcilier les fils de Guinée et d’être neutres dans les débats politiques.
Sur la polémique du refus de l’écrivain guinéen, Thierno Monenenbobo de dîner avec François Hollande et Alpha Condé à Paris, lors de la visite d’État, Dr Koureissy mentionne qu’il avait lut l’article sur le site Libreopinionguinee.com et après il a réagi en demandant la tolérance sur sa page Facebook et il avait dit qu’il respecte l’opinion de Thierno Monenenbobo, mais refuse d’être taxé de tribalisme, car selon lui il y a plusieurs années depuis qu’il s’est engagé dans la vie politique guinéenne.  » Il a été toujours un homme de consensus, car les différents postes qu’il a occupés en Guinée et en dehors de la Guinée en font foi qu’il incarne un équilibre ».

Répondant à une question d’un journaliste de la RLO sur la réconciliation nationale, Dr Sekou Koureissy Condé pense qu’il est nécessaire que les guinéens se réconcilient mais estime qu’il est essentiel que la justice joue son rôle  » Il y’a eu le Camp Boiro l’affaire du 4 juillet, et beaucoup d’autres choses en Guinée, il faut se pardonner mais la vérité doit être connue de tous »…

Libreopinionguinee.com, la Radio Libre opinion RLO et Sidinews.com vous propose l’intégralité de cette émission en audio ci-dessous.

Une émission présentée par Macka Balde depuis Paris et Mohamed Kaba à Berlin.
Contact Libreopinionguinee@gmail.com
Tel 0033601064916.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire