Accord du 12 octobre : pourquoi la mouvance présidentielle a abandonné la patate chaude entre les mains de L’UFDG?

0
5403
Signature des accords le 12 octobre 2016 entre pouvoir et opposition
Partager

Depuis que l’accord politique a été signé, le 12 octobre 2016 à la primature, seul le parti présidé par Cellou Dalein Diallo continue de défendre des accords – dénoncés par plusieurs partis politiques et la société civile guinéenne. Ces derniers estiment, en effet, que la question de la nomination des chefs de quartiers et de districts au détriment de leur élection est contraire aux aspirations du peuple de Guinée. En tout cas, du côté du RPG arc en ciel, le parti au pouvoir, on se frotte les mains laissant Cellou Dalein Diallo et ses lieutenants brandir – avec une fierté dégoûtante les résultats de ces accords.

L’UFDG a pris cette affaire comme étant une victoire personnelle. Et ils sont nombreux, les membres de l’UFDG qui continuent à défendre ce torchon de document. Pour preuve, on entend peu la mouvance présidentielle, qui devrait pourtant être la première à se réjouir d’une telle avancée – si l’on peut ainsi parler d’acquis démocratiques. Le parti présidentielle et ses alliés a t-il décidé de laisser Cellou Dalein Diallo gérer les crises quotidiennes? En tout cas, dans les rangs du Rpg arc en ciel, l’on aurait laissé l’opposition version Cellou Dalein Diallo gérer les crises et attaques dont Sékhotoureya faisait face depuis 2010 jusqu’à nos jours. Alpha Condé a de nouveau trouvé une belle parade pour prendre une bonne bouffée d’air, en attendant de rebondir comme bon lui semble.

Par Libreopinionguinee.com

(LOG)

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire