Aboubacar Sylla tranche : « la façon dont nous gérons aujourd’hui la vie politique du pays ne permettra pas une alternance ni en 2018 ni en 2020 »

0
1110
Aboubacar Sylla President de l'UFC
Aboubacar Sylla President de l'UFC
Partager

Après un mois passé au Sénégal, le président de l’Union des Forces du Changement (UFC), Aboubacar Sylla a annoncé samedi que son parti va bientôt définir sa position politique sur l’échiquier politique en Guinée. Pour lui, l’opposition républicaine est en manque de stratégie et d’efficacité. A l’entame, Aboubacar Sylla, membre influent de l’opposition guinéenne assurant le porte-parolat de l’opposition républicaine, apparemment très remonté contre sa colalition, de déclarer : « nous avons fait le constat que cette année l’UFC est l’avant-garde de l’opposition républicaine guinéenne. Nous avons malheureusement fait le constat que les résultats de ce combat politique ne sont pas encore tangibles. Nous avons fait le constat aussi que nous sommes dans une impasse politique totale qui se répercute évidemment sur la situation économique et sociale de notre pays. Nous devons donc nous interroger aujourd’hui sur l’efficacité, des méthodes et les stratégies utilisées au sein de l’opposition républicaine. Nous devons encore réfléchir sur les voies et les moyens pour trouver des solutions efficaces. Parce que pour le moment, je veux dire que nous sommes pratiquement à la case départ ». Et de poursuivre : « bientôt les élections, les mêmes conditions qui ont prévalu lors des élections antérieures qui étaient caractérisées par des fraudes généralisées, ce sont les mêmes conditions qui existent aujourd’hui parce que nous avons la même CENI, le même fichier et la même administration. Donc qu’est-ce que l’opposition républicaine a porté dans la démocratisation de notre pays ? Est-ce que les moyens et les stratégies utilisés étaient conformes aux enjeux ? Ce sont les questions auxquelles nous devons répondre ». Selon Aboubacar Sylla, les objectifs de l’opposition républicaine ne sont pas encore atteints, « je dois dire en tant membre fondateur de cette opposition que les objectifs que nous visions lorsque nous la créons, nous ne les avons pas encore atteints. Et cela veut dire tout simplement qu’il y a un problème d’efficacité, un problème d’organisation, un problème de stratégie, de solidarité et peut-être même un problème de leadership. Nous devons nous pencher sur ces questions pour ne pas répéter les mêmes erreurs parce que pendant 7 années que nous avons adopté des stratégies qui n’ont pas porté fruit. Donc, l‘UFC ne peut pas continuer dans les années à venir à faire comme si rien n’était. On ne peut pas continuer à agir comme par le passé si nous voulons que les choses marchent dans ce pays ». Par ailleurs, le président de l’UFC compte organiser dans les jours à venir un forum au cours duquel, son parti fera connaître sa position sur l’échiquier politique guinéen. « Et dans les jours à venir, nous allons organiser un forum à l’intérieur du parti où nous allons réfléchir sur notre positionnement sur les stratégies que nous devons adopter pour que la situation change. Nous allons dire aussi que nous sommes à la croisée des chemins. Il est temps de réfléchir sur la stratégie et notre positionnement pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs. La façon dont nous gérons aujourd’hui la vie politique de ce pays ne permettra certainement pas une alternance ni en 2018 aux élections législatives ni en 2020 », tranche l’ancien ministre Aboubacar Sylla.

Libreopinionguinee avec mediaguinee

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire