Conakry, Découverte d’un corps ce mardi à Simbaya 1

0
175
Corp San vie
Partager

C’est le corps d’un homme qui a été découvert dans la matinée de ce mardi 07 juin à Simbaya 1 juste à côté d’un dépotoir d’ordures entre les deux rails. La victime, Fodé Salifou Conté, résidait au quartier Simbaya école, dans la commune de Matoto. Pour l’instant, aucune information fiable sur les circonstances de sa mort .

C’est le corps d’un homme couché à plat ventre agé d’une trentaine d’année qui a été découvert par des citoyens à simbaya 1. Informées dès les premières heures, plusieurs autorités se sont rendues sur les lieux. Après le constat de la brigade de recherche de Kipé, le corps a été identifié et les parents retrouvés. Facinet Soumah, le neveu du défunt témoigne. « réellement c’est mon oncle. Il s’appelle Fodé Salifou Conté. On habitait dans le même quartier à Simbaya-école précisément à Somparéya. Mais c’est lui que je vois dans un état très déplorable, du sang un peu partout sur son corps. Avant-hier, il m’avait même mis en commission d’aller acheter du pain pour lui. A mon retour, quand on s’était séparé, sauf maintenant là que je le vois coucher. C’est quelqu’un qui ne discute même pas avec des gens. »

Les auteurs de ce crime ne sont pas retrouvés pour le moment. Mais les enquêtes sont déjà ouvertes par la gendarmerie. Selon toujours Facinet Soumah, je cite « en Guinée, ils vont tout le temps dire qu’ils vont continuer les enquêtes mais les choses n’aboutissent jamais. Le message que j’ai à lancé aux autorités, c’est que justice soit faite. Sinon, nous jeunes du quartier, allons nous rendre justice parce qu ‘il n’y a pas de justice dans le pays. » fin de citation.

Sur les lieux, plusieurs autorités étaient présentes. C’est le cas du député uninominal de la commune de Ratoma. Dépassé par la découverte, Elhadj Mohamed Aliou Bah déplore l’insécurité grandissante avant de lancer un appel aux autorités : « les citoyens ne sont pas sécurisés. Nous faisons appel aux autorités de la place pour qu’elles revoient leur copie parce qu’elles avaient dit que la cité est sécurisée dorénavant. Mais, ce n’est pas ce que nous sommes en train de vivre maintenant. Vous vous rendez compte vous-même que l’institution de cette police de proximité est inefficace. Nous sommes sûr qu’aujourd’hui quand les gens se décident d’éliminer quelqu’un, ils peuvent le faire. »

Le corps de Fodé Salifou Conté devrait être inhumé dans les heures qui suivent après l’autopsie faite par les médecins spécialistes.

Soleil

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire